20 décembre 2023 • ACTUALITÉS

Les NEETS dans l’entrepreneuriat, en finir avec les idées reçues

Le projet E4NEETS touche bientôt à sa fin. Après 26 mois de projet, des événements multiplicateurs et un événement final qui a eu lieu Marseille le 4 décembre 2023, revenons sur les grands moments du projet. 

Retour sur le webinaire d’information à destination des conseiller.ères en insertion 

PULSE et la Mission Locale de Marseille ont combiné leurs efforts pour promouvoir l’entrepreneuriat à impact auprès des NEETs à l’occasion d’un webinaire interactif qui s’est tenu le 21 novembre dernier. Plus de 40 personnes ont répondu présentes, dont une majorité de conseiller·ères en insertion, de chargé.es d’accueil et d’animation, qui souhaitaient mieux comprendre l’opportunité offerte par l’entrepreneuriat à impact pour les NEETs.  

Mais E4NEETS, c’est quoi ?  

En deux ans, E4NEETS c’est plus de 4 modules de formation été créés puis testés, par des professionnel.les en contact avec des jeunes éloigné.e.s de l’emploi. A l’échelle du consortium européen, 121 conseiller·ères ont été formé.es ; ces derniers ayant permis de sensibiliser à leur tour plus de 166 jeunes !  

Et alors, l’entrepreneuriat est-il fait pour les jeunes ? 

En France, on entend souvent que les NEETs, qui représentent encore 12,2% des 15-29 ans en France, ont envie d’être « leur propre patron ». Or, les conseiller·ères qui les accueillent sont souvent mal outillé.es pour les orienter vers des structures adéquates. 

Aurélie s’est inscrite à la Mission Locale en mars 2023 pour être accompagnée dès le mois d’avril par Clémence CORTES, pendant un mois, avec une fréquence d’ateliers de deux fois par semaine. Ce rythme était à la fois régulier et flexible. Cela a permis à Aurélie de réfléchir à son projet professionnel et d’échanger avec les autres participant.es en comité restreint.  

Pour Aurélie, le parcours proposé était intéressant et certains outils (développés dans le cadre du projet E4NEETs) ont été plébiscités comme une frise chronologique, qui permet notamment de mieux comprendre les différentes étapes de développement d’un projet entrepreneurial.  

Et après l’accompagnement ? Parmi les compétences qu’elle souhaite développer : Aurélie souhaite mieux « pitcher » pour mieux vendre ses activités et développer un discours commercial. Donc, Aurélie est prête à se faire accompagner – c’est un appel ouvert à de potentielles structures d’accompagnement.  

Quel rôle pour les conseiller.es ?  

Clémence CORTES, de la Mission Locale de Marseille, a partagé son témoignage : elle s’est portée volontaire pour le projet E4NEETs pour pouvoir travailler sur la création d’outils qui répondaient à ses besoins. En presque 2 ans, elle a pu échanger avec ses collègues pour déployer un parcours entrepreneurial intégré au sein de la MLM, et vivre une aventure interculturelle avec d’autres partenaires en Europe.  

Le message-clé : si chacun.e sait ce qu’est l’entrepreneuriat à impact, cela peut libérer la parole des jeunes accompagné.e.s. Si les conseiller·ères sont davantage sensibilisé.es, cela peut offrir de nouvelles opportunités pour les jeunes ; ces derniers pourront créer leur entreprise, comme Aurélie, mais même pour celles et ceux qui choisiraient une autre voie pourrait utiliser les compétences acquises au cours de ces formations tout au long de leur vie. Actuellement, Clémence remarque que la génération d’aujourd’hui est sensible à certaines valeurs, et faire le lien avec l’entrepreneuriat à impact – qui est peu connu – avec ces mêmes valeurs peut donner du sens à leur parcours. Quand les jeunes entendent parler d’impact, ils et elles ont l’impression qu’ils peuvent « faire la différence » : « si je suis entrepreneur, je peux laisser sa chance à des personnes qui sont, comme moi, en difficulté pour trouver du travail ». A noter que pour MLM, 55% de filles ont été accompagnées – d’où l’importance de tenir compte des notions de genre et d’inclusivité.   

Mais alors comment faire ? Utiliser des outils ludiques ! Si Aurélie avait un bagage académique plus important, certains jeunes, moins diplômé.e.s initialement, ont pu découvrir des termes complexes (modèle économique, étude de marché, etc.) de manière interactive et « facile ». Apprendre en s’amusant est une approche qui plaît encore ! Concrètement, ce qui est proposé : c’est de la sensibilisation et de l’idéation, puis la Mission Locale met en relation les jeunes les plus motivés pour véritablement accompagner l’émergence de projets entrepreneuriaux. C’est important pour chaque structure, comme la MLM, d’être en lien avec des structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat « engagé » dont c’est davantage le métier.  

Et surtout, il faut déconstruire les a priori sur l’entrepreneuriat !  

Quid des freins ?  

A l’occasion du webinaire, ont notamment été mis en avant les freins suivants : « Je n’ai pas d’argent » ; « Il faut avoir un budget pour se lancer » ; « Il faut avoir fait des études dans ce domaine » ; « L’entrepreneuriat, c’est beaucoup de responsabilités » ; « Il faut des nerfs solides » ; « C’est une trajectoire instable avec beaucoup de risques d’échec » ; « Manque de maturité et d’autonomie » ; « Manque de réseau » ; « Avoir un parachute en cas d’échec »  

Or, d’après les expériences de la MLM, la question de l’argent revient selon la nature du projet imaginé par le.la jeune, mais étrangement, ce n’est pas le sujet prépondérant. En comparaison, les jeunes craignent les difficultés liées à l’organisation, aux implications légales et fiscales, etc. Les jeunes qui sont accompagnés sont moins adverses au(x) risque(s) que ce qu’on pourrait croire. Les jeunes ont envie de « tenter » de leur chance. Quand on est conseiller.e, on a envie de sécuriser le parcours du jeune qu’on accompagne, mais il faut faire attention à ne pas projeter ses propres projections sur le jeune ! Si un jeune a un rêve, il faut éviter les regrets et l’encourager à questionner ou tester son idée avant de l’abandonner – tout en étant très transparent.e sur les défis de l’entrepreneuriat.  

L’occasion pour Nathalie JOBERT de réaffirmer le crédo cher à PULSE : chacun.e peut devenir entrepreneur.e, quel que soit son parcours, son diplôme, son âge, etc. si on lui en donne les moyens ! 

Retour sur l’événement final d’E4NEETS 

L’événement final, organisé à la Friche Belle de Mai à Marseille par l’AVITeM et la Mission locale de Marseille, était l’occasion de rassembler les professionnel.le.s de l’insertion et ceux de l’entrepreneuriat. Les moments d’échange et de retours sur expériences, notamment par les porteuses de projets et les conseillères qui ont suivi les formations ont permis de présenter toute la plue value de ce projet. Le pitch de quatre jeunes accompagné.e.s par la Mission locale et qui se sont lancé.e.s dans l’entrepreneuriat a permis de montrer les effets bénéfiques et l’importance de la formation.  

Et la suite ?  

Ces fameux outils sont toujours utilisés au sein de la Mission Locale de Marseille.  

Tous les outils créés et utilisés seront en libre accès !  

  • 4 modules de formation accessibles pour expliciter ce qu’est l’entrepreneuriat à impact, pour déconstruire certains mythes et préjugés, pour motiver les jeunes mais aussi comprendre, étape par étape, ce qu’est l’entrepreneuriat.  
  • Des newsletters dédiées avec des contenus pédagogiques  

Vous aimerez aussi…

Découvrez Citéslab

Découvrez Citéslab

CitésLab est un dispositif gratuit d’accompagnement à l’entrepreneuriat pour les personnes qui résident dans les quartiers prioritaires et politiques de la ville (QPV). Labelisée CitésLab par BPI France depuis…

Lire la suite

Appel à Manifestions d’intérêt du projet REACH

PULSE est à la recherche d’un évaluateur externe pour le projet REACH. Ce projet a pour objectif de renforcer l’accès à l’entrepreneuriat social pour les femmes et les jeunes dans…

Lire la suite

RESTEZ INFORMÉ.E.S

Inscrivez vous à notre newsletter !

Les champs marqués par (*) sont obligatoires. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information sur notre activité. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus sur vos droits, veuillez consulter la charte de protection des données personnelles.